Google Translate est-il bon ou mauvais pour le SEO de votre site multilingue?

Google Translate est-il bon ou mauvais pour le SEO ?

Votre site est déjà bien installé sur son marché domestique, dans sa langue natale, et vous avez envie de vous internationaliser en lançant votre contenu sur de nouveaux marchés. Et pour cela, la traduction de son contenu est primordiale.

Parler la même langue que vos prospects et clients est une évidence et pas une option.

Vous seriez alors tenté d’utiliser des outils de traduction automatique comme Google Translate ou Deepl ou encore Microsoft Translate. Ils sont souvent gratuits ou du moins représentent un coût bien inférieur à celui d’un traducteur professionnel.

Leur utilisation est aussi simplissime, ce qui permet de gagner un temps précieux dans la mise en place d’un site multilingue.

Mais si vous lisez cet article, c’est que vous vous souciez de votre référencement naturel international et vous vous demandez quel impact peut avoir l’utilisation d’outils de traduction automatique sur les performances de votre site web sur les marchés internationaux.

Dans cet article, nous allons essayer de vous éclairer sur la traduction automatisée de vos contenus avec Google Translate ou tout autre outil, ainsi que vous éclairer sur l’impact sur le SEO international de votre site.
 

 

Peut-on utiliser Google Translate pour développer son site à l’international et son SEO?

L’utilisation Google Translate pour internationaliser son site et en traduire son contenu n’est pas recommandé pour l’optimisation de sa stratégie de référencement. 

Cela peut même nuire, non seulement à votre visibilité, mais aussi à votre image de marque et donc à votre entreprise.

Mais, la traduction automatisée n’est pas non plus complètement à bannir et elle peut apporter un bénéfice dans le lancement d’une stratégie globale d’internationalisation de son site web, pour les entreprises n’ayant pas un gros budget mais souhaitant tester des marchés à moindre frais.

Dans tous les cas, l’utilisation de Google Translate présente des problèmes et comporte des risques qu’il vaut mieux connaître avant de se lancer.

 

Est-ce que le contenu traduit par Google Translate est considéré comme contenu dupliqué?

Si on se réfère à John Mueller, le point de contact des webmasters du monde entier sur la thématique du SEO, le contenu traduit n’est pas du contenu dupliqué. 

La traduction de contenu génère du contenu unique avec des nouveaux mots dans une nouvelle langue.

En revanche, ce qui peut poser problème c’est la qualité de la traduction et donc la qualité du contenu généré.

D’autre part, la traduction automatique d’un contenu est considéré comme un contenu généré automatiquement, ce qui n’est pas toléré par Google.

 

Quels sont les problèmes liés à l’utilisation de Google Translate pour le SEO?

Qualité de traduction

Vous l’aurez sans doute remarqué si vous avez navigué sur certains sites étrangers et avez utilisé une traduction automatique pour vous aider à comprendre son contenu, les traductions sont loin d’être parfaites, parfois même incohérentes.

Et c'est le problème principal d’utiliser la traduction automatique d’outils comme Google, c’est que cela aboutit à présenter un contenu très médiocre à vos utilisateurs. Cela peut être problématique dans le cas où les traductions sont grammaticalement incorrectes voire même incompréhensibles.

Quel crédit accorderiez-vous à un site présentant un contenu d’une telle qualité? 

Vous auriez très probablement assez peu confiance dans ce genre de site et vous n’auriez absolument aucune envie d’y acheter quelque chose.

C’est pour cette raison que vous avez toutes les chances de voir Google déclasser votre site et donc vous n’obtiendrez qu’une visibilité très médiocre voire aucune visibilité dans les résultats de recherche.

 

Aucune expertise linguistique

Dans votre secteur, vous utilisez des mots-clés, des expressions spécifiques à votre métier, à vos produits ou à vos services. Vous le savez, dans une langue il y a beaucoup de nuances, et cela doit se ressentir dans la traduction de vos contenus à destination des nouveaux marchés.

Le problème c’est que les traductions automatiques ne permettent pas de capter ces nuances ou de s’assurer que le vocabulaire spécifique à votre secteur est bien utilisé dans la traduction. Il est probable que la traduction utilise même des mots, qui ne sont qu'une traduction littérale et produise une utilisation erronée dans la langue cible.


Signaux de localisation

Lorsqu’on internationalise son site internet et que l’on s'adresse à une nouvelle audience dans sa propre langue, il convient d’envoyer à la fois aux internautes locaux mais aussi aux moteurs de recherche les bons signaux de localisation.

Par exemple, si la nouvelle version de votre site en anglais veut s’adresser spécifiquement au Royaume-Uni, vous devez utiliser l’anglais britannique avec ses nuances et expressions culturelles qui lui sont propres. 

De même, si vous souhaitez lancer votre site sur le marché portugais, vous devrez utiliser le portugais du Portugal et non celui utilisé au Brésil, qui là aussi peut sembler très proche mais la simple utilisation de quelques formules brésiliennes vous trahira et empêchera votre site de parler avec les bons mots à votre cible.

Google Translate ne fait pas la distinction entre l’anglais américain, australien, britannique, irlandais, … ou encore entre le portgugais du Portugal ou du Brésil. Là encore, Deepl marque des points par rapport à Google, car il propose cette distinction dans ses fonctionnalités de base. C’est donc un énorme avantage de Deepl sur Google Translate.


Traduction automatique = Contenu généré automatiquement

La traduction d’un texte par un outil comme Google Translate entre dans la catégorie des contenus générés automatiquement, et cela est interdit par Google, comme le stipule les directives de Google:

“ Texte traduit par un outil automatisé sans intervention humaine, ni correction avant publication” - Directive de Google sur le contenu automatiquement généré


Le risque est donc de voir votre site soumis à une pénalité de Google et donc être déclassé voire même désindexé.

 

Quand est-il intéressant d’utiliser la traduction automatique pour son site web?

Il peut être intéressant d’utiliser la traduction automatique de votre contenu lorsque vous souhaitez tester un marché à moindre coûts

Attention, il ne faut voir dans cette solution qu’une étape transitoire d’amorçage qui a surtout pour but de collecter des données sur les mots-clés recherchés par les internautes du marché visé.

Si il est illusoire de gagner les premières places de Google avec un contenu traduit automatiquement et sans révision, vos pages peuvent cependant être indexées par le moteur de recherche et donc des quantités de données peuvent être collectées et analysées dans Google Analytics (pour les pages qui ont du trafic) et dans la Search Console (pour celles qui n’ont pas de trafic). 

Vous pourrez ainsi mieux comprendre comment vos clients potentiels locaux cherche votre contenu (à défaut de le trouver) et analyser les pages et les produits les plus prometteurs.

Ainsi, si vous souhaitez aller plus loin dans la localisation de votre site web, vous aurez de bonnes bases pour optimiser le référencement et le contenu de vos pages avec les bons mots-clés. 

A ce moment-là, la collaboration d’un traducteur professionnel natif du pays deviendra essentiel afin de proposer à votre nouvelle audience un contenu de qualité qui répond à leurs attentes, et surtout, dans leur langue parfaitement maîtrisée.

Nous attirons votre attention sur le fait que vous devez avoir en tête, tout au long du processus de localisation, que c’est votre crédibilité et votre image de marque sur le marché ciblé que vous construisez.

Gardez également en tête que vous risquez une pénalité de la part de Google avec du contenu entièrement traduit par Google Translate et sans correction humaine.

Si la proposition d’un contenu traduit automatiquement grâce à Google Translate peut sembler une opportunité pour initier un nouveau marché et récolter des données intéressantes, sur le long terme, cela n’est pas viable et risque surtout de vous donner une mauvaise image: celle d’une entreprise qui ne souhaite pas vraiment investir dans le pays qu’elle prétend servir.
 

Peut-on ajouter un widget de traduction comme Google Translate sur son site?

Il fut un temps où Google proposait de mettre en place sur son site un petit widget sous forme d’un menu déroulant qui permettait de sélectionner la langue dans laquelle on souhaitait traduire le site. Cela était vraiment pratique pour les utilisateurs qui ne comprenaient pas la langue du site qu’ils visitaient.

Ce widget a été supprimé par Google.

On pourrait imaginer une autre solution qui consisterait à reproduire ce même menu déroulant avec un lien vers la page Google Translate. Par exemple, l’url https://translate.google.fr/translate?u=https://www.nativexpand.com/&sl=fr&tl=ja redirige vers la Google Translate afin de traduire instantanément la homepage de nativExpand dans la langue désirée (ici en japonais).

La solution officielle qui a remplacé le widget de Google est maintenant directement intégrée au navigateur Chrome. Quand vous visitez un site qui n’est pas dans la langue par défaut, le navigateur vous donne la possibilité de le traduire automatique grâce à un bouton présent dans la barre d’url.

Mais toutes ces solutions ne permettent en aucun cas d’optimiser votre présence dans les moteurs de recherche à l’étranger et d’améliorer votre SEO international.

Pourquoi?

Parce qu’il s’agit d’une traduction “à la volée”. La page est modifiée et traduite dans votre navigateur, mais elle n’est pas indexée par les moteurs de recherche. Seule la page en version originale est indexée.

Il vous faut traduire chaque page et leur donner une url dédiée grâce à une structure internationale d’urls que vous définirez.

 

 

Si vous avez besoin d’aide et de conseils propres à votre site et à votre activité concernant la localisation et l’optimisation de son contenu grâce au SEO sur vos marchés exports, n’hésitez pas à contacter l’équipe nativExpand.

Cela vous intéresse ?
Google Translate est-il bon ou mauvais pour le SEO de votre site multilingue?

Faites-nous part de votre projet international et nous vous fournirons un pré-audit SEO personnalisé de votre site web comme première étape pour optimiser votre visibilité sur de nouveaux marchés.

Obtenez un audit gratuit de votre site web. Sans engagement.